Le diable en personne

 

2015-07-02-11-47-10

Belzébuth est dans ma maison.

Il était pas ben ben là, au début de l’enfantillage. Mais avec l’accumulation de bambins et coudonc, juste la vie, il est venu s’installer hyper confortablement dans mon salon.

Satan lui-même, incarné dans la tévé pis les jeux vidéo.

J’ai cru moi aussi au début que sa présence était ben grave. Que ça allait assurer la perdition de l’âme pure de mes enfants pour l’éternité. Que ça allait leur ramollir le sport, les obséder, les rendre dépendants. C’est qu’on nous en parle tellement. Du pas bon de faire écouter de la télé à ton tout-petit. Veut veut pas, tu te sens comme le mauvais parent quand tu le fais. On s’entend que la plupart du temps c’est  pour avoir 15 minutes en ligne à faire une tâche (pour eux autres en plus), que tu les stationne devant le purgatoire de l’intelligence.

Mais on va se dire deux trois affaires aujourd’hui.

Je comprends très bien que la télé, deux heures par jour, c’est nocif pour ton jeune de 4 ans.

Mais quand une petite demi-heure (ou plus, ou moins, coudonc, on est capable de se gérer chacun chez soi…) t’achète de la productivité, te permet de régler ton lave-vaisselle, ton souper du lendemain et aligner 2 phrases à ton amoureux, on peut-tu, SVP, ne pas se sentir comme un tortionnaire de faire ça?

Moi, j’ai eu des périodes où la télévision était plus présente. Comme cet été où tous les matins, les deux garçons écoutaient Curious George pendant que j’allaitais la dernière. Et en écoutait encore le soir venu.  Et la fin de semaine. Et un film le vendredi soir. Et après, selon la vie, ça diminuait. Ou ça revenait en force.

Il y a quelques semaines, les jeux vidéos à tous les soirs, on fait leur entrée dans ma maison. Dix-quinze minutes chaque gars. En échange de quoi? D’une attitude qui a de l’allure le matin face à l’abominable idée d’aller à l’école et une attitude positive en faisant les devoirs.

Magie-lapin sort du chapeau-carotte au bout du bâton, ça marche.

Je n’ai plus jamais eu une seule baboune le matin.

Les devoirs sont faits, bien, avec belle humeur et application.

Sérieusement, Lucifer t’es là pour rester.

Tu soupes avec nous autres?

Commentaires

commentaires

Comments are closed.