L’eau magique

IMG_20140914_124926

Chez nous, ça cauchemarde fort.

Pas plus que chez les autres j’imagine, mais on dirait que dans notre chaumière, les enfants ont le cauchemar prévisionnel (« j’ai peur de dormir plus tard ce soir parce que je vais peut-être faire un cauchemar), mélodramatique (« maman j’ai rêvé que tu voulais me tuer avec une hache ») et répétitif (« je rêve tout le temps que des écureuils et une pieuvre veulent me manger »).

Bon.

J’avais déjà parlé de méthodes fort efficaces pour leur massacrer les rêves horrifiants. Mais ça a l’air que ça ne suffit pas toujours…

Étant donné que le père et moi on a la patience au sous-sol et le réconfort peu expansif à 3h du mât, j’ai vite compris que des solutions béton s’imposaient pour contrer les vilaines pensées et le Bonhomme Sept Heures.

J’avais donc eu la brillante et impulsive idée il y a de cela ma foi, un an ou deux,  de leur donner du « sirop de rêve ». En pleine séance interminable de couchage d’enfants, ça braillait, ça chialait à l’idée de peut-être rêver au Sasquatch et ça voulait qu’on passe la nuit dans le lit simple à se faire donner des coups de pied sous le nez aux aurores.

Je leur avais donc affirmé, avec passion et conviction, qu’on avait fait l’achat de sirop de rêve, qui empêchait les cauchemars, garantie ou argent remis. En fouillant vite vite dans le garde-manger, en cherchant quelque chose d’un peu mauvais,  donc convaincant du pouvoir traitant, j’avais mis la main sur un pot de mélasse verte.

Calcium en prime, la cuillérée s’avère depuis ce jour nécessaire et fort efficace chaque soir. Fini le rappel incessant dans la chambre, parce que vous comprenez, ils sont pro-té-gés.

Mais dernièrement, quelque part lors d’une nuit de pensées morbides, mon plus vieux qui réclamait moult cuillérées, remit en doute l’efficacité du sirop de rêve.

-Maman, des fois je fais des mauvais rêves même avec le sirop. On dirait qu’il ne fonctionne plus…

-Ah ! Donc ça veut dire que tu dois maintenant prendre quelque chose de plus fort.

-Ça existe ?! (Consternation totale)

-Oui. Mais ça coûte super cher et c’est difficile à commander sur Internet. Alors il ne faut VRAIMENT pas en prendre beaucoup. Je reviens, j’en ai acheté.

Pot Masson. Robinet. Eau froide.

L’eau magique est née.

Si vous voyiez avec quelle délicatesse et cérémonie ils prennent doucement la cuillerée et la boivent comme si c’était de l’eau sortie directe de la fontaine de Jouvence ou du Saint-Graal.

On va pouvoir faire un bout là-dessus d’après moi….

Commentaires

commentaires

Comments are closed.